Lillian Clementi

Traductrice agréée de l’ATA établie près de Washington, Lillian Clementi fait de la traduction français-anglais depuis plus d’un quart de siècle. Voilà dix ans qu’elle inscrit sa pratique principalement dans le marché exigeant des communications d’entreprise et du marketing pour le compte de sociétés françaises, comme Danone, SNCF, Alstom et CMA CGM.

Conférencière d’expérience, Lillian a déjà de nombreuses présentations à son actif, dont certaines lors d’éditions précédentes des séminaires « On traduit à » ainsi qu’aux congrès de l’American Translators Association (ATA) et de l’Association suisse des traducteurs, terminologues et interprètes (ASTTI).

Membre d’honneur de l’ATA, Lillian est cofondatrice et conceptrice de programmes de cette association visant à sensibiliser les étudiants à la profession de traducteur et à outiller les traducteurs pour le développement de la clientèle.

laurence-cuzzolin.jpeg

Chris Durban

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Grey Twitter Icon

Établie à Paris, Chris Durban est traductrice indépendante spécialisée dans la traduction rédactionnelle en anglais pour le compte de clients exigeants : les actionnaires, les clients et les partenaires d’un éventail d’entreprises et d’institutions françaises.

Chris a rédigé de nombreux articles soulignant les avantages pour les traducteurs et les clients d’une approche linguistique proactive. 

Tous les deux ans, Chris coorganise l’Université d’été de la traduction financière pour le compte de la Société française des traducteurs (SFT). 

Chris est membre de la SFT et fellow de l’ITI (Royaume-Uni). Ancienne présidente de la SFT, elle a reçu de l’ATA en 2001 la médaille Alexander-Gode, et l’ITI lui a décerné son John Sykes Memorial Prize for Excellence en 2018.

 

Portrait-Grant-Hamilton-500x500.jpeg

Martin Hemmings

Traducteur et réviseur français > anglais originaire de Manchester (Royaume-Uni), Martin Hemmings est spécialiste de l’aide humanitaire et au développement ainsi que de la communication institutionnelle et d’entreprise. « Cibliste » convaincu, partisan d’une traduction en langage clair et idiomatique, il propose à sa clientèle d’institutions publiques, d’organisations internationales, d’ONG et de grandes entreprises des traductions soignées, « prêtes à publier ».

Depuis quelques années, Martin est un intervenant régulier à des conférences consacrées à la traduction spécialisée (Royaume-Uni, Suisse, Belgique, États-Unis).

Martin possède un baccalauréat en français et en russe de l’Université d’Oxford et une maîtrise en traduction de l’Université de Salford. Après un passage dans l’enseignement, il est désormais traducteur indépendant depuis 13 ans et membre actif (Qualified Member) de l’Institute of Translation and Interpreting, où il s’occupe tout particulièrement d’activités de promotion de la profession auprès de clientèles scolaires.

 

DJonkers.jpg

Marc Lambert

  • LinkedIn - Gris Cercle

Traducteur-réviseur à CPA Canada à Montréal, Marc Lambert a pratiqué le métier en cabinet de traduction, comme indépendant et comme traducteur à l’interne dans de grandes organisations. Formateur à l’école Magistrad, il a participé aux colloques précédents « On traduit à… » (Canada, France, Royaume-Uni) et a pris la parole aux congrès de l’American Translators Association (ATA) et de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ). Pour en savoir davantage, voir « Traduction rédactionnelle : repenser les partis-pris, oser le naturel » (À propos, ATA FLD, 2018) et « Informatisable, délocalisable? Un statut social fragilisé pour le traducteur » (Circuit, OTTIAQ, 2016).

 

F. Lavallée
Clementi_Headshot-300x300.jpeg

Laurence Cuzzolin

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Grey Twitter Icon

Née dans un environnement triculturel franco-italo-allemand, Laurence Cuzzolin finit par passer un DESS de traduction spécialisée. Une fois diplômée, en 2002, elle fonde Trado Verso avec deux amis de promotion. Leur coopérative fait d’abord la part belle aux organisations internationales avant de se tourner vers la communication d’entreprise et le marketing. Après dix-huit ans, la société évolue encore en créant Les Jérômettes, coopérative de traduction, et en devenant Zest&Lime : cap sur le digital et la stratégie de contenu multilingue, avec un pied à Saint-Malo (France) et un autre à Brême (Allemagne).

Chargée d’enseignement à l’Université de Paris, Laurence invite les étudiants à regarder au-delà du texte, à considérer la profession comme faisant partie intégrante du secteur plus large de la communication. Ce qu’elle a appris : connais le traducteur/rédacteur en toi, aime ta singularité, travaille-la. Quelqu’un, quelque part, cherche tes compétences.

PhotoChrisDurban2017-2-300x300.jpeg

Grant Hamilton

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Grey Twitter Icon

Traducteur agréé diplômé de l’Université Laval, Grant Hamilton est le fondateur-propriétaire d’Anglocom, cabinet de traduction de Québec qui compte parmi ses principaux clients des institutions financières, des agences de publicité, des compagnies d’assurances et les ministères du gouvernement du Québec. Formateur d’expérience et ancien chargé de cours de l’Université de New York, il a reçu en 2009 le prix Alicia-Gordon pour la créativité en traduction de la part de l’American Translators Association (ATA) (cliquer ici pour visionner son adaptation publicitaire télé primée).

En 2011, Grant a dévoilé Les trucs d’anglais qu’on a oublié de vous enseigner, compilation de billets sur la langue anglaise. Avec son complice langagier François Lavallée, il a publié l’année suivante, chez Linguatech éditeur, un recueil de gazouillis intitulé Tweets et gazouillis pour des traductions qui chantent.

 

Portrait-Martin-Hemmings-500x500.jpeg

Dominique Jonkers

Traducteur financier indépendant (anglais et néerlandais > français) et gérant du cabinet Jonkers and Partners, Dominique Jonkers a suivi un parcours atypique. De nationalité et de langue maternelle néerlandaises, mais francophone de Belgique, il baigne dans les langues depuis l’enfance. C’est pourtant armé d’un diplôme de gestion qu’il entame une carrière professionnelle dans le secteur financier. En 1997, il se réoriente en autodidacte vers la traduction. Parallèlement à l’émergence d’Internet, il contribue à créer un nouveau métier : « traducteur financier ».

 « Cibliste » convaincu, Dominique plaide pour que les traducteurs se spécialisent et s’imprègnent de la terminologie, du style et des usages propres à leur secteur de prédilection.

Dominique participe activement à l'Université d’été de la traduction financière, organisée en alternance par  la Société française des traducteurs et l'Association suisse des traducteurs, terminologues et interprètes.

Marc-Lambert_nov_2019-500x500.jpeg

François Lavallée

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • Gris Icône YouTube
  • Grey Twitter Icon

François Lavallée, trad. a., explore le monde fascinant des mots et de la langue en tant que traducteur, réviseur, formateur, auteur, lexicographe et… lecteur.

Diplômé en traduction de l'Université Laval, il a travaillé à son compte pendant 20 ans avant d’être recruté en 2009 par Edgar, cabinet de traduction de Québec où il est aujourd’hui vice-président à la formation et à la qualité.

En 2006, il fonde Magistrad, une école de perfectionnement en traduction qui offre une trentaine de cours donnés par une quinzaine de formateurs. Il anime dans le cadre de cette école cinq cours sur la traduction administrative « idiomatique », dont le premier volet seulement a été donné près de 90 fois et suivi par plus de 1500 personnes.

Son premier guide de traduction, Le traducteur averti, s'est vendu à plus de 5 000 exemplaires. Il a été suivi du Traducteur encore plus averti.